Sujet 3 Jardin partagé versus jardin créole

Généralement, les techniques utilisées dans les jardins partagés sont un mélange des différents pratiques agricoles respectueuses de l’environnement: associations et rotation de culture, buttes de permaculture, paillage, compostage, réutilisation de déchets pour créer des bacs hors sol…

Jardin créole et jardin partagé utilisent donc  des techniques semblables (ex: associations  de cultures) mais aussi des techniques  différentes (ex: brulis et labour au jardin  créole versus butte de permaculture ou  compostage de surface au jardin partagé).

Malgré le fait que la population martiniquaise est de  plus en plus citadine, on observe ces dernières années  un regain d’intérêt pour les plantes médicinales et le  jardinage. Cependant, cette pratique culturelle évolue.  On retrouve désormais dans les jardins aux abords des  maisons plus de plants de tomates que d’ignames du fait  du changement des habitudes alimentaires et de la peur  de la contamination à la chlordécone. Par ailleurs,  certaines connaissances sur les plantes ont tendance à  disparaître. Ainsi, les plantes protectrices ou les plantes  sauvages comestibles sont de moins en moins connues.

Le jardin créole a donc de l’avenir car les Martiniquais s’y  intéressent mais pour sauvegarder ce patrimoine  culturel, les échanges intergénérationnels et avec les  équipe de recherche doivent se poursuivre.